mardi 18 septembre 2007

Saint Bilan 1er, deuxième du nom, c'est simple, non ?

Et c'est reparti, comme promis, pour une longue et inintéressante série de bilans, plus ou moins inutiles. Plus ou moins pertinents.

J'ai donc effectivement lâchement abandonné la prépa et le monde des HK (qui sont devenus des KH maintenant), pour entrer dans une jungle plutôt hostile : la fac de lettres de Besançon. Oups pardon : de son vrai nom UFR-SLHS. Ne cherchez pas, c'est la fac. On aime compliquer les choses. En parlant de choses compliquées : l'emploi du temps, cette chose instable qui change sans que personne ne soit au courant... et bien c'est cela même qui, après avoir cru être enfin un grand puisqu'étudiant, nous fait nous rendre compte à quel point nous ne sommes rien dans l'immensité de l'univers. J'en suis déjà à quatre crises de nerfs (à penser : renouveler et augmenter les réserves de Lexomil).

Mais la fac et le CROUS sont aussi pleins de réjouissances : journée et nombreuses soirées en compagnie de mes petits protégés d'ERASMUS sont du concentré de bonheur. Nous sommes les Borrachos ! (comprenez saoûlards). France, Espagne, Italie, USA, Ecosse, Allemagne, Portugal, Méxique, Colombie, Moldavie, Japon sont représentés : joLi méLange.
Ils se moquent de mes habitudes, de mon accent, de mon hoquet post-repas, et n'arrivent pas à s'acclimater à la Franche-Comté et à la mentalité française.
On s'amuse donc beaucoup, et les fous rires sont nombreux.

Et puis, pour eux aussi, ce sont les premiers pas à la fac (la fuck ?). Entre compagnons de galère, on se serre les coudes.

Le mardi pour moi est un jour spécial : c'est le jour des cours de civilisation (civi) dans un amphi glacial, le jour du portugais (qui est purement génial), mais aussi et surtout le jour des répétitions du Choeur et Orchestre Interlycées, le jour des réunions de l'Association des Etudiants Internationaux de Besançon, et des soirées ERASMUS au Bar de l'U !!! (et bien sûr, le tout en même temps que le portugais, pour pimenter la chose !)

Bref que du bonheur.

Bon (ceci aussi les fait rire beaucoup), comme tout bon étudiant, je suis connecté dehors par wifi sur le Campus, assis en tailleur dans une cour en graviers, cependant, je me les gèle... et puis contrairement à ce que laisse supposer mon statut d'étudiant de fac (deuxième année de licence, s'il vous plaît), j'ai des choses à faire.

Sur ce, à bientôt

AleXAmaTh


PS : Mes amis de l'internat me manquent terriblement...

Posté par AleXAmaTh à 18:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Saint Bilan 1er, deuxième du nom, c'est simple, non ?

    aLors toi t'es fort, tu quittes la fac dans le tout début de ton article pour aller à la fac.Ptdr.et pi c'est mon truc "la jungle hostile"!(cf mon dernier article dans mon blog et je sais que tu l'as lu...)

    Posté par minizindo, jeudi 20 septembre 2007 à 12:11 | | Répondre
Nouveau commentaire